Le catalogue 2021 de la Bourse est arrivé

C’est un outil indispensable pour faire ses courses à distances : le catalogue. Marchés Gagnants vous présente l’édition 2021 sur la cote parisienne.

 

Trouver le meilleur placement, c’est comme chercher une aiguille dans une botte de foin ! Un exercice particulièrement difficile. Autre dire que si la multitude de l’offre peut être un bon élément pour les commerciaux, qui trouveront toujours le placement qui fût génial derrière les fagots, la profusion a un effet de complexication pour l’investisseur désireux de faire ses choix.

 

Marchés Gagnants a décidé de faire le point sur le catalogue de la Bourse de Paris sur la base de la cote à fin décembre 2020. Vous aviez le choix sur le marché domestique entre 828 valeurs. La très grande majorité d’entre elle sont nationales (734), Euronext Paris accueillant seulement une centaine de sociétés étrangères. Evidemment, ce catalogue est susceptible d’évoluer tout au long de l’année à gré de la vie du marché. Certaines valeurs pourront intégrer la bourse suite à une introduction ou une scission. D’autres, en revanche, pourront la quitter à l’occasion d’un retrait de la cote, d’une offre publique d’achat ou d’échéance, d’une fusion ou, cas le moins favorable, les pieds devant suite à un redressement judiciaire ou une faillite.

Euronext, Euronext Growth et Euronext Access

Pour faire ses choix, il faut aussi savoir que le catalogue de la Bourse couvre trois marchés. Euronext, d’abord. C’est peu ou prou la grande école ! Bref, les plus grandes sociétés de la place, avec les plus grandes obligations en termes d’information. Selon la taille des entreprises, mais également la liquidité de leurs titres, les valeurs sont classées dans trois compartiments. Le A correspond aux plus importantes. C’est dans le dernier que Marchés Gagnants a pioché pour consister son panel de valeurs pour débuter et son portefeuille Playmate. En dessous, le compartiment B et, en toute cohérence, le C avec les valeurs les plus petites du marché réglementé. En se limitant à Euronext, le panel est réduit à 444 valeurs, avec seulement 29 sociétés étrangères.

Les deux autres marchés parisiens, Euronext Growth et Euronext Access, sont, eux, dit régulés. Traduisez avec moins obligations pour les sociétés ! Euronext Growth couvre les sociétés de forte croissance. Avec 218 valeurs, dont 20 valeurs étrangères. Encore moins contraignant, Euronext Access accueille lui 166 sociétés, dont… 48 étrangères.

Un choix restreint dans certains secteur

Savoir à quelle partie du catalogue appartient une société est révélateur des obligations d’informations qu’elle subit, mais également de sa taille et de sa liquidité. Fidèle à notre approche sectorielle, nous vous proposons la répartition visuelle du marché sur ces bases. Chaque visuel permet d’accéder ensuite aux valeurs du compartiment A.

Cette photographie d’Euronext Paris relève que sur les grandes valeurs nombre de secteurs offre un choix limité, inférieur à dix titres. Patrimonialement, l’une des solutions si la cote ne révèle peu attractive sera de privilégier plus les ETF, ces fonds indiciels cotés, ou encore des Sicav. Industrie et consommation discrétionnaire (on n’est pas obligé d’acheter à la différence de la consommation de base) sont, eux, bien achalandés sur tous les marchés et compartiments. Du côté de la santé et de la technologie, Euronext est globalement pauvre à la différence d’Euronext Growth.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *