Le panel de Marchés Gagnants pour débuter en Bourse

[Episode 1 de notre série de 2021 – le portefeuille Playmate ] Ok pour investir en Bourse. Mais parmi quelles valeurs faire son choix ?

 

Selon l’Autorité des Marchés financiers (AMF), 2020 a vu revenir certains Français en Bourse. En particulier dans les forts mouvements du premier trimestre. Pour les épargnants, les actions ont un atout de taille : elles sont susceptibles d’offrir des gains potentiels. McPhy Energy, la meilleure progression de l’année sur Euronext Paris a ainsi vu son cours prendre plus de 800 %. Mais comment investir et sur quelles valeurs ?

Une série boursière à vocation éducative

Bienvenue en 2021 dans une aventure unique en son genre : le portefeuille Playmate. Cette année, Marchés Gagnants mènera une expérience grandeur nature à vocation éducative ! Expliquer simplement et en pratique la Bourse, non sous forme de polycopiés rébarbatifs, mais de la vraie vie…  Première étape : définir un panel de valeurs potentielles pour investir. Dîtes mon univers d’investissement pour faire pro. A la Bourse de Paris, Euronext Paris dans le jargon,  il y en a plus de 400 ! Un choix large, susceptible d’attirer l’amateur de pépites ou de décourager l’investisseur débutant désireux de gagner de l’argent sans toutefois y passer trop de temps.

Choix n°1 : des grosses valeurs pour pouvoir le connaître

Pour définir un univers raisonnable pour un débutant, nous avons fait des choix. Acheter, conserver ou vendre, la vie d’un investisseur est faite de choix. Ce qui au passage, ne diffère guère de la vie d’un individu. Fromage ou dessert ? Pour être éligible à notre panel, les sociétés doivent avoir Euronext Paris comme place de cotation principale et être cotées sur le compartiment A. Privilégier les actions américaines peut certes être tentant, mais les frais de transaction s’avèrent plus importants. N’allons pas en Bourse l’air béat avec des dollars pleins les yeux et gardons en tête l’une des rares certitude démontrée par des années d’expérience : les gains sont aléatoires, mais les frais certains ! Le critère des frais et autres commissions sera donc scruté avec beaucoup d’attention. Tout comme l’absence de frais, assurément synonymes de cachotteries… Par ailleurs, le compartiment A de la Bourse de Paris regroupe les valeurs les plus importantes. D’où une probabilité accrue de les connaitre – condition indispensable avant d’investir histoire d’éviter les tuyaux pourris de tonton Gégé – et, pour les nouveaux venus, un gain de temps avant d’investir…

Choix n°2 : des sociétés françaises pour privilégier le PEA

Second critère majeur : notre panel intégrera seulement des sociétés de droit français… pour des raisons assumées ! En tant qu’investisseurs et citoyens, nos actions – au sens commun, pas financier – ont un impact sur la société. L’argument vaut aussi pour les consommateurs.  Notre aventure a certes pour fonction d’apprendre à investir en Bourse en pratique, mais elle a aussi vocation à réhabiliter les actionnaires individuels. Et leur rôle dans notre économie. Avec le choix fait, dans ces temps de crise, il ne sera pas dit que nous jouons contre notre camp…

Notre intérêt pour le plan d’épargne en actions (PEA) va dans le même sens. Dans cette enveloppe fiscale, les plus-values et dividendes sont exonérés d’impôt au bout de cinq ans. Toutes les valeurs françaises y sont éligibles. Notre panel sera obligatoirement éligible au cadre fiscal le plus intéressant pour investir sur des actions en direct via un portefeuille diversifié. Avis aux détenteurs d’épargne salariale : le plan d’épargne entreprise est également un cadre fiscal très attractif, mais sur les actions détenues en direct, il est limité aux seules actions de l’entreprise. Le sujet mérite d’être étudié, à condition de prévoir une diversification à côté…

Certes, le PEA est aussi ouvert à certaines actions étrangères dès lors qu’elles sont situées dans l‘Union Européenne ou dans l’espace économique européen (Islande, Norvège et Liechtenstein). Pas question donc de mettre des actions suisses, pays riches en banques et autres sociétés pharmaceutiques, ou des valeurs anglaises depuis la fin de l’année 2020. Notre choix de ne pas profiter de l’ouverture de notre périmètre s’explique notamment par le pitoyable épisode de la fusion Lafarge-Holcim, il y a six ans. Le groupe suisse avait alors mis la main sur le cimentier français. A cette époque, rien n’avait été fait pour protéger les petits porteurs détenteurs de Lafarge dans un PEA. Nous avons alors été contraint de recommander aux actionnaires fidèles du groupe dirigé par Bruno Lafont de vendre leur titre.  En dépit de ce peu de respect envers les actionnaires individuels, Euronext avait gardé la nouvelle entité Lafarge-Holcim dans le CAC 40 dans le seul but de conserver les transactions à Paris plutôt que de les voir partir à Zurich. Un suisse dans le CAC 40 ? Curieux car il y a dans l’esprit général, le sentiment que le CAC 40 est le baromètre des valeurs françaises. Aujourd’hui, dans le cadre de fusions dans Union européenne, la tentation est de plus en plus grande d’installer les structures aux Pays-Bas pour des raisons fiscales. Cette approche étant contraire à notre éthique d’investisseur citoyen, nous avons donc choisi de ne garder que des sociétés de droit français, de surcroît régulée par l’AMF

Une fois défini les actions que vous souhaitions ne pas intégrer, l’heure est venue de choisir celle à suivre.

Choix n°3 : une répartition sectorielle pour éviter les biais

La méthodologie de Marchés Gagnants pour construire un portefeuille a constitué un guide majeur. Elle préconise une répartition sectorielle assez stricte afin de limiter les biais traditionnels de chacun d’entre nous. C’est l’histoire de l’investisseur qui découvre la bourse en 2000 et achète seulement des valeurs technologies. En 2001, il dit pis que pendre des actions alors qu’il a en fait mal diversifié son portefeuille. C’est l’histoire du tonton Gérard qui croule sous les valeurs du secteur automobile parce qu’il le connait bien : il y a bosse ! Face à ce constat, avons-nous décidé de retenir les plus fortes capitalisations de plus de 1 milliard sur les onze secteurs de base la Bourse.  La capitalisation, c’est la taille de l’entreprise, égale au nombre de titre multiplié par la valeur de l’action. Le flottant eût été plus pertinent, prenant en compte les seuls titres disponibles sur le marché, car non détenus par des actionnaires de long terme. La capitalisation de LVMH, plus forte capitalisation du CAC 40 début 2021 s’élève ainsi à 258 milliards d’euros, mais le capital est détenu à 48 % par la famille Arnault. Or, il y a peu de chance que la quatrième fortune mondiale soit le vendeur en face de vous si vous désirez acheter l’action ! Car c’est toute bête, mais pour acheter en Bourse, il faut un vendeur en face. Disons-le clairement, notre choix pour la capitalisation a toutefois été contraint par la pratique : cette information est disponible sur tous les sites boursiers, pas le flottant ! L’expertise se voulait pratique plus que théorique : elle l’est assurément…

Le panel de Marchés Gagnants pour débuter en Bourse

 

Action Code Isin Secteur détaillé Capitalisation au 31/12/2020 Variations du cours en 2020
Technologie (10)
DASSAULT SYSTEMES FR0000130650 Logiciels 43 905,86 +13,37 %
CAPGEMINI FR0000125338 Services informatiques 21 401,92 +16,44 %
TELEPERFORMANCE FR0000051807 Services numériques pour les consommateurs 15 933,61 +24,79 %
ATOS FR0000051732 Services informatiques 8 225,29 +0,62 %
SOITEC FR0013227113 Semi-conducteurs 5 285,72 +70,01 %
ALTEN FR0000071946 Services informatiques 3 164,28 -17,64 %
Télécoms (15)
ORANGE FR0000133308 Services de télécommunications 25 892,99 -25,81 %
ILIAD FR0004035913 Services de télécommunications 9 947,71 +45,48 %
EUTELSAT COMMUNIC. FR0010221234 Equipement de télécommunications 2 134,85 -36,09 %
Santé (20)
SANOFI FR0000120578 Pharmaceutique 99 080,52 -12,18 %
ESSILORLUXOTTICA FR0000121667 Fournitures médicales 55 994,53 -6,08 %
SARTORIUS STED BIO FR0013154002 Fournitures médicales 26 842,87 +97,16 %
BIOMERIEUX FR0013280286 Equipements médicaux 13 658,88 +45,43 %
EUROFINS SCIENT. FR0014000MR3 Services médicaux 13 090,67 +38,87 %
ORPEA FR0000184798 Etablissements de maison de santé 6 951,10 -5,91 %
Financières (30)
BNP PARIBAS ACT.A FR0000131104 Banques 53 872,57 -18,41 %
AXA FR0000120628 Assurance généraliste 47 187,54 -22,29 %
CREDIT AGRICOLE FR0000045072 Banques 30 100,23 -20,15 %
SOCIETE GENERALE FR0000130809 Banques 14 526,09 -45,12 %
AMUNDI FR0004125920 Gestion d’actifs 13 532,74 -4,43 %
EDENRED FR0010908533 Fournisseurs de données financières 11 443,93 +0,67 %
Immobilières (35)
GECINA FR0010040865 Immobilier de bureaux 9 650,62 -20,86 %
COVIVIO FR0000064578 Immobilier de bureaux 7 123,91 -25,54 %
KLEPIERRE FR0000121964 Immobilier Commerce de détail 5 515,88 -45,67 %
ICADE FR0000035081 Immobilier de bureaux 4 688,30 -35,19 %
FONCIERE LYONNAISE FR0000033409 Immobilier de bureaux 3 005,77 -12,47 %
ALTAREA FR0000033219 Immobilier Commerce de détail 2 477,36 -29,19 %
Consommation discrétionnaire (40)
LVMH FR0000121014 Vétêments et accessoires 257 880,52 +23,35 %
L’OREAL FR0000120321 Cosmétiques 174 003,42 +17,73 %
HERMES INTL FR0000052292 Vétêments et accessoires 92 858,85 +32,03 %
CHRISTIAN DIOR FR0000130403 Vêtements et accessoires 82 058,72 -0,48 %
KERING FR0000121485 Distribution habillement 75 060,43 +1,57 %
VIVENDI FR0000127771 Diffuseurs radio et télévision 31 273,77 +2,17 %
Consommation de base (45)
PERNOD RICARD FR0000120693 Distillateurs et viticulteurs 41 062,24 -1,63 %
DANONE FR0000120644 Produits alimentaires 36 913,21 -27,25 %
CARREFOUR FR0000120172 Distribution alimentaire 11 471,26 -6,15 %
REMY COINTREAU FR0000130395 Distillateurs et viticulteurs 7 691,62 +39,09 %
CASINO GUICHARD FR0000125585 Distribution alimentaire 2 731,26 -39,59 %
BEL FR0000121857 Produits alimentaires 2 171,66 +1,28 %
Industrie (50)
SCHNEIDER ELECTRIC FR0000121972 Composants électroniques 67 084,21 +29,29 %
VINCI FR0000125486 Construction 49 915,92 -17,82 %
SAFRAN FR0000073272 Aérospatiale 46 444,24 -15,76 %
WORLDLINE FR0011981968 Service de traitement des transactions 22 074,47 +25,26 %
SAINT GOBAIN FR0000125007 Autres matériaux de construction 19 975,64 +2,74 %
LEGRAND FR0010307819 Composants électroniques 19 491,81 +0,50 %
Matériaux de base (55)
AIR LIQUIDE FR0000120073 Chimie de spécialité 63 582,01 +6,38 %
ARKEMA FR0010313833 Chimie – diversifiée 7 174,86 -1,27 %
IMERYS FR0000120859 Exploitation minière 3 283,82 +2,60 %
ROBERTET FR0000039091 Chimie de spécialité 1 966,16 -1,95 %
ERAMET FR0000131757 Métaux non ferreux 1 143,22 -6,37 %
Energie (60)
TOTAL FR0000120271 Société pétrolière/gazière intégrée 93 655,28 -28,25 %
GTT FR0011726835 Services et équipements pétroliers 2 936,61 -7,26 %
CGG FR0013181864 Services et équipements pétroliers 576,23 -72,02 %
Services aux collectivités (65)
EDF FR0010242511 Electricité conventionnelle 39 973,51 +29,89 %
ENGIE FR0010208488 Services aux collectivités multiples 30 489,77 -13,06 %
VEOLIA ENVIRON. FR0000124141 Eau 11 351,00 -15,61 %
SUEZ FR0010613471 Eau 10 192,04 +20,28 %
NEOEN FR0011675362 Electricité alternative 5 360,27 +102,91 %
VOLTALIA FR0011995588 Electricité alternative 2 463,93 +98,08 %

Source Euronext

 

 

Et pourquoi, il n’y a que 59 valeurs ?

6 X 11, cela devrait faire 66. Toutefois, nous n’avons pas trouvé 6 valeurs françaises dans tous les secteurs d’activités sur la base de  nos critères.. Les deux secteurs les plus mal achalandés sont les télécoms et l’énergie. Dans les télécoms, le panel se limite à Orange et Illiad, la maison mère de Free, deux sociétés relativement connues des consommateurs, mais également les satellites d’Eutelsat. A noter, il existe toutefois des sociétés de droit étranger à Paris, tel que Maroc Telecom, le concurrent luxembourgeois d’Eutelsat, SES, ou encore Nokia. Très grande similitude sur le secteur de l’énergie avec le mastodonte Total, le spécialiste de l’ingénierie navale GTT ou encore CGG, l’ancien compagnie générale de Géophysique, spécialisée dans l’exploration du sous-sol.  Le dernier trou dans le panel se situe du côté des matériaux de base, Vallourec, 6 ème valeur du secteur dans le compartiment A, n’affichant pas le milliards requis.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *