Pernod Ricard entrée dans notre portefeuille à nos conditions

La valeur choisie par les internautes pour représenter le secteur de la consommation de base a été acquise moins d’une semaine après le passage de notre ordre.

Une fois encore, notre ordre « bonnes affaires » nous a permis de soigner l’exécution de nos ordres. Et un léger coup de pouce de l’organisation a permis de rajouter une couche supplémentaire ! Explication d’ordinaire, nos ordres « bonnes affaires » sont passés sur la base de clôture du mercredi soir pour pouvoir être divulgués le jeudi matin dans BFM Patrimoine, sur BFM Business. Mais la séquence est multi-diffusée, notamment l’après-midi. Histoire de ne léser personne, il a cette fois été décidé de placer l’ordre le lendemain de l’émission, avec référence le cours d’ouverture du jeudi ! Un jeudi où les marchés avaient pris la décision de commencer sur un fort recul. La base de calcul pour nos actions Pernod Ricard ne fût donc par les 185,25 € de la clôture du 11 mai 2022, mais les 180,85 €. Minoré de nos 3 % de rabais traditionnel, c’est donc avec l’envie d’acheter à 175,45 € que nous sommes rentrés sur le marché, grattant ainsi presque 4 € sur un ordre calculé sur le cours de la veille au soir…

Opération réalisée en moins d’une semaine

Les amateurs de courte vue ont dû commencer par enrager. Le 13 mai au soir, Pernod Ricard était à 188,35 € et le lendemain, terminait au plus haut de la journée à 191,25 €. Près de dix euros de gain en deux jours. Au risque de rater parfois l’exécution d’un ordre, fait possible bien que rarissime, nous n’avons pas changé notre fusil d’épaule. Et il ne nous a pas fallu longtemps, pour finalement, voir revenir des vendeurs de Pernod Ricard au prix où nous avons proposé d’acheter. L’opération s’est faite le 19 mai dans le courant de l’après-midi. 7 titres sont venus garnir notre portefeuille. Le soir même, l’action Pernod Ricard pesait 9,1 % de son portefeuille, un peu en deçà des 10 % recommandé. Acheter un titre en plus nous aurait mis en-dessus du poids théorique, ce que nous ne souhaitions pas.

Répartition du portefeuille au 19 mai 2022 suite à l’achat de Pernod Ricard

 

Quantité Action Cours Valorisation au 19/05/2022 Poids initial Poids actuel Poids cible
10 ALTEN 121,00 € 1 210,00 € 9,3% 8,9% 10%
1129 CGG 0,97 € 1 095,13 € 9,1% 8,0% 10%
2 CHRISTIAN DIOR 544,50 € 1 089,00 € 9,1% 8,0% 10%
88 CREDIT AGRICOLE SA 10,37 € 912,74 € 9,1% 6,7% 10%
12 ERAMET 135,50 € 1 626,00 € 9,0% 11,9% 10%
120 ORANGE 11,55 € 1 385,76 € 8,6% 10,2% 10%
9 ORPEA 24,52 € 220,68 € 9,7% 1,6% 10%
7 PERNOD RICARD 177,90 € 1 245,30 € 9,1% 9,1% 10%
24 SAINT-GOBAIN 52,43 € 1 258,32 € 9,0% 9,2% 10%
45 VEOLIA 25,18 € 1 133,10 € 9,0% 8,3% 9%
  Liquidités   2 468,20 € 0,0% 18,1% 0%
             
  Portefeuille   13 644,23 €   Perf depuis 31/12/2020 + 36,44%
  CAC 40   6272,71     + 12,99%

Essayer d’avoir une répartition équilibrée est l’exercice visé. Mais entre des cours d’action pas toujours pratiques, comme sur Christian Dior, et les évolutions des marchés, la réalité se trouve parfois assez loin de la théorie. A l’origine, le poids théorique était de 9,1 %, car nous voulions un portefeuille avec un titre sur les onze secteurs économiques de la Bourse. Depuis l’exclusion de l’immobilier, non éligibilité au plan d’épargne en actions, un régime fiscal intéressant, il est remonté à 10 % sur un portefeuille à dix titres ! 

Tous les poids d’origine correspondant à la date d’entrée des titres dans le portefeuille. C’est à dire le 31 décembre 2020 sauf pour Orange, entrée le 3 septembre 2021 et Pernod Ricard, le 19 mai 2022. Si le poids d’Eramet est nettement supérieur à sa position d’origine, c’est grâce à l’excellente performance du titre. Et ce, même si nous avons procédé déjà à deux réductions de notre position, avec la vente de 5 titres le 8 février 2022, et de 4 autres titres le 21 mars 2022. 

 

Opérations en cours sur le portefeuille Marchés Gagnants

  • *Ordre de vente de nos 9 Orpea à 47,99 € depuis le 27 janvier 2022.
    (Ne rêvons pas : la vente ne se fera pas à ce prix là, dans les mois qui viennent…)

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.