Portefeuille Playmate : +1,55 % de hausse en janvier

Notre portefeuille Playmate, construit à partir de la méthode d’investissement de Marchés Gagnants, avec des valeurs tirées au sort par Cédric Decoeur lors de BFM Bourse, débute l’année 2021 sur une note positive à l’opposé du marché.

 

Janvier 2021 : pour le CAC 40, ce fut quelques jours de hausse, puis un mouvement baissier confirmé. Sur le mois, l’indice phare de la Bourse de Paris affiche un recul de 2,74 %. Le baromètre Marchés Gagnants des actions françaises pour débutants, bâti à partir de 59 valeurs scrupuleusement choisies pour couvrir l’ensemble des secteurs économiques, fait un peu mieux, avec une perte de 1,39%. Notre portefeuille Playmate 2021, est lui dans le vert avec une avancée de 1,55 % !

 

Le portefeuille Playmate ? Une expérience unique lancée début 2021 pour éduquer les Français sur l’investissement en actions. Il est composé par onze valeurs, tirée au sort en public par Cédric Decoeur lors de l’émission BFM Patrimoine. La Bourse ne serait donc un jeu de hasard ? Nullement. L’intérêt premier de l’expérience ? S’intéresser à la construction de portefeuille. Là où les particuliers concentrent généralement leur portefeuille sur quelques titres, notre première règle du jeu était d’avoir une dizaine de titres. Le tirage au sort ne ressemblait donc pas au tirage d’un loto sur la place du village, mais plutôt au tirage de la Ligue des Champions au football avec autant de chapeaux que de secteurs.

 

Le portefeuille tiré au sort avait une caractéristique : 6 valeurs tirées au sort avaient affiché la pire performance de leur secteur en 2021 (Alten, Christian Dior, CGG, Eramet, Klépierre ou encore Veolia). Alors qu’une seule s’était distinguée (Illiad).

 

L’ambition à avoir ? Plus souvent raison que tort

Si janvier est positif, c’est d’abord que le Portefeuille a plus de valeurs dans le vert que dans le rouge : 7 valeurs positives, contre 4 négatives. Comme notre préconisation était d’équilibrer strictement les risques entre les actions, en investissant la même somme sur chacune même si en pratique l’exercice est difficile en pratique, la perspective d’un résultat positif est relativement intuitive. Tout comme la pertinence d’une règle de base pour bien réussir en Bourse. Si vous envisagez avoir toujours raison, vous êtes sûr d’aller dans le mur ! Le bon sens nuance l’objectif : il faut avoir plus souvent raison que tort.

 

Les atouts de la diversification en version pratique

 

Alors que la performance du mois parait faible (1,55 %), 8 des 11 valeurs de notre portefeuille affiche un mouvement significatif, supérieur à + ou – 5 %. Veolia gagne 10,24 %, Saint-Gobain 9,55%, Klépierre 8,05 % et  Orpea, 6,09 %. Côté baisse, Iliad 9,19 %, le Crédit Agricole de 9,11 %, Alten perd 5,99 % et Christian Dior 5,19 %. A l’investisseur débutant susceptible d’avoir des hauts le cœur face à de telles évolutions, un conseil : on commence toujours par s’intéresser  à la performance globale du portefeuille plutôt aux lignes une par une. L’intérêt premier de la diversification est là ! D’où la préconisation de Marchés Gagnants : il est plus important de s’intéresser à la construction de son portefeuille avant de se passionner pour la sélection de valeurs.

 

Premières questions autour d’Illiad

 

Sur notre approche, chaque ligne devrait ainsi peser 9,1 %. Illiad a commencé plus bas en raison de la valeur du titre. En fin d’année dernière, il s’échangeait à 168 euros. En en achetant 5, on investissait 840 euros. En en prenant 6, nous nous dépassions les 1 000 euros. Nous avons opté pour la première solution, la plus proche de notre montant d’investissement désiré (909 €). Le hasard faisant bien les choses, c’est la ligne la moins investie qui affiche la plus forte baisse du mois. Mais du coup, la prise de risque sur la valeur se limite à seulement 7,5 %.

L’aventure consistant à fixer des règles de bonne gestion : un arbitrage pour un montant de l’autre de 200 euros serait trop couteux. Nous laissons donc filer la position.

 

 

 

Quantité Action Cours au 29 janvier 2021 Valorisation fin janvier Poids d’origine Poids fin janvier Variation de cours
10 ALTEN 87,10 € 871,00 € 9,3% 8,6% -5,99%
3 BEL 324,00 € 972,00 € 9,3% 9,6% 4,52%
1129 CGG 0,84 € 948,36 € 9,1% 9,3% 3,70%
2 CHRISTIAN DIOR 431,00 € 862,00 € 9,1% 8,5% -5,19%
88 CREDIT AGRICOLE SA 9,38 € 825,44 € 9,1% 8,1% -9,11%
21 ERAMET 44,45 € 933,45 € 9,0% 9,2% 3,56%
5 ILIAD 152,65 € 763,25 € 8,4% 7,5% -9,19%
49 KLEPIERRE 19,87 € 973,63 € 9,0% 9,6% 8,05%
9 ORPEA 114,10 € 1 026,90 € 9,7% 10,1% 6,09%
24 SAINT-GOBAIN 41,08 € 985,92 € 9,0% 9,7% 9,55%
45 VEOLIA 22,06 € 992,70 € 9,0% 9,8% 10,24%
      10154,65 100,0% 100,0% 1,55%
             
             
  CAC 40 5399,21       -2,74%
  Panel Marchés Gagnants 10154,65       -1,39%
 

Une réflexion au sujet de « Portefeuille Playmate : +1,55 % de hausse en janvier »

  1. Bon conseil car je suis un peu craintif. Sur les stars up je pense qu’il faut savoir qu’il n ont jamais assez de euros ou dollars pour être en dû sommet …… votre site est clair et précis merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *