MIF : comment diversifier simplement… via internet

Ce qu’il faut retenir de l’interview d’Olivier Sentis, directeur général de la MIF.

L’an dernier, vos contrats ont servi 2,35% sur leur fonds en euros, ce qui vous a valu d’avoir plein de prix ! De Mieux Vivre Votre Argent, du Revenu, du Particulier. Qu’est-ce qui fait la qualité de votre fonds en euros ?

Il y a trois raisons. Un, nous internalisons la gestion afin de mieux contrôler le risque.  Deux, nous avons une gestion opportuniste ; nous recherchons les meilleures opportunités sur le marché, quitte à faire des arbitrages.  Trois, nous cherchons la classe d’actif qui performe le mieux au moment où nous voulons faire un investissement.  Actuellement, c’est le crédit spécialisé !

A ces raisons de gestion, s’ajoute un élément sur les frais. Il est important de les minimiser les frais de gestion afin de rendre le maximum de valeur à nos assurés. Pour y parvenir, nous avons une organisation compacte, nous misons sur la digitalisation de nos opérations

Le fonds en euros voit sa rémunération baisser année après année. Peut-il rester la solution universelle pour tous les épargnants ?

Le fonds en euros, c’est la base du contrat d’assurance vie. Il assure la sécurité et la stabilité. Mais pour obtenir plus de performance, il faut rajouter les unités de compte qu’on va disposer autour du fonds en euros. Nous accompagnons nos assurés pour arriver à ce résultat.

Le monde des unités de compte est complexe. Or, la MIF n’a pas d’agences physiques !  Est-ce qu’on arrive à comprendre et à faire des unités de compte rien qu’en passant par internet ?

Les unités de compte peuvent ne pas être compliquées ! Nous, on va aider nos sociétaires à comprendre le fonctionnement des unités de compte avec un devoir de conseil qui est à la fois digital, parce que nous posons des questions sur internet de façon à accompagner notre client, et puis aussi au téléphone puisque nos conseillers sont là pour répondre à toutes les questions et à orienter nos sociétaires pendant tout son processus de souscription.

Après cette phase, nous allons vous proposer un choix limité, quitte à ce que vous puissiez changer d’avis, décider autre chose avec un choix beaucoup plus large.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *