Asac-Fapes : reine des associations ?

Ce qu’il faut retenir de l’interview de Thomas Delannoy, Directeur général de l’Asac-Fapès.

Sur l’intérêt d’un contrat associatif…

L’union fait la force ! Pour des épargnants, se regrouper au sein d’une association permet de mieux négocier les contrats d’assurance vie avec les assureurs. C’est aussi un gage de défense
de leurs intérêts face aux pouvoirs publics parce que l’Asac-Fapès est membre d’une fédération d’association indépendante. Grâce à l’association, les contrats sont négociés au plus juste : frais réduits, rentabilité et transparence.

Sur l’indépendance véritable des associations d’épargnants….

Si nombre d’elles entre elles sont quand même très liées à un assureur, l’Asac-Fapes a décidé de travailler avec différentes compagnies. Une façon d’être, à proprement parler, indépendants. Par ailleurs, nous contrôlons notre distribution. Vous ne pouvez pas trouver nos produits chez d’autres distributeurs.

Sur la prédilection de l’Asac-Fapes pour les actifs cantonnés…

Un actif cantonné est séparé de l’actif général de la compagnie. Cela offre une garantie, une transparence et un certain contrôle sur la distribution des produits financiers du canton !

Sur l’intérêt actuel du fonds en euros…

Le fonds en euros n’est pas l’alpha et l’oméga de l’assurance vie, mais nous le défendons encore parce que nous y croyons ! Du coup, nos performances continuent d’être de bonne qualité. Toutefois, nous encourageons nos épargnants à diversifier leurs avoirs, via une gamme d’unités de compte et grâce à des options, notamment avec la gestion profilée.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *