ISF : évaluez vos biens au plus juste.

L’ISF rapporte de plus en plus à l’Etat. Marchés Gagnants vous aide à limiter la note sur vos placements en respectant la loi…

Bercy smallPlus de 5,6 milliards d’euros, tel sera le rapport de l’impôt de solidarité sur la Fortune (ISF) en 2015. Le Trésor Public peut dire merci à la cellule de dégrisement des fraudeurs fiscaux, mais aussi à la bonne tenue des marchés.

Si vous avez un patrimoine supérieur à 1 300 000 d’euros, vous êtes imposable ! 1,3 millions nets de vos dettes au 1er janvier. Sur certains actifs, vous avez une marge de manoeuvre sur l’évaluation à faire. Sur d’autres, aucune. Inventaire à la Prévert…

 

 

  • Vous êtes exonérés.
– Actions de PME non cotées, souscrites lors d’une augmentation de capital – exonération totale.

– Parts de Fonds d’investissement de proximité (FIP) – exonération partielle !

– Parts de Fonds communs de Placement dans l’innovation (FCPI) – exonération partielle ! 

 

  • Vous avez une marge  de manoeuvre.

– Actions cotées, trackers, warrants, certificats et autres titres cotés :
Vous avez le choix entre la moyenne des 30 derniers jours ou le dernier cours coté de l’année indiqué dans le relevé adressé par votre intermédiaire. Le choix doit se faire titre par titre. C’est alors que l’on apprécie avoir un portefeuille diversifié, mais sur un nombre de ligne raisonnable…

Retrouvez le détail des cours et des moyennes avec nos confrères du Revenu.

 

– Bons de capitalisation :

Il convient normalement de déclarer la valeur nominale. Les intérêts acquis échappent donc à l’impôt. Mais si le bon de capitalisation repose sur des supports financiers en baisse, vous courrez le risque d’être taxé sur des pertes. Auquel cas, l’administration accepte la prise en compte de la valeur réelle de bons de capital. Evitez toutefois de faire la girouette tous les ans dans vos méthodes d’évaluation.

 

  • Vous prenez la valeur au 1er janvier 2015, un point c’est tout.

– Sicav et fonds communs de placements

– Contrats d’assurance vie

Le conseil de Marchés Gagnants :

Si vous avez la possibilité d’exploiter la loi pour alléger la base taxable sur vos placements actions,  profitez en ! Même si les écarts sont peu importants en 2015, vu la configuration de la bourse fin 2014. Le CAC 40 avait ainsi été orienté à la baisse jusqu’à mi décembre, avant de rebondir. Mais sans retrouver son niveau du 5 décembre, plus haut des deux derniers mois de l’année passée…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *